BIOGRAPHIE

 

Famille

La mère de l’artiste, Matilde Calderón y González, elle aussi peintre de profession (1876-1932) est née à Mexico. Elle était d’origine espagnole et indigène. Le père de Frida, Carl Wilhelm Kahlo (1871-1941), né à Pforzheim dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne, est arrivé au Mexique en 1891.

Frida Kahlo peint en 1936 "Mes Grands-parents, mes parents et moi" où elle raconte l’histoire de ses origines, tel un arbre généalogique. Elle a symbolisé ses grands-parents maternels mexicains par la terre, et ses grands-parents paternels allemands au moyen de l’océan. Elle est la petite fille du jardin de la « Maison Bleue » où elle est née et décédée. Au-dessus, ses parents dans la pose de leur photo de mariage.

 

Enfance

 Frida Kahlo  naît dans la « Maison Bleue », actuel Musée Frida Kahlo, le 6 juillet 1907, au milieu d’un quartier populaire de Coyoacán, au sud de Mexico.  À l'âge de 10 ans, Frida est atteinte par la poliomyélite.

 En 1922, à l'âge de 16 ans, elle intègre l'Escuela Nacional Preparatoria, considérée comme le meilleur établissement scolaire du Mexique. Elle souhaite alors devenir médecin. Malgré l’intérêt qu’elle porte aux beaux-arts, elle n’envisage pas de se lancer dans une carrière artistique. Frida entame de brillantes études et s'intéresse tout naturellement à la politique et cherche, comme nombre de ses contemporains, à définir une âme mexicaine dans ce pays nouvellement indépendant.

Le 17 septembre 1925, Frida prend le bus pour rentrer chez elle après ses cours. Soudain, l’autobus sort de la route et percute un tramway. Plusieurs personnes trouvent la mort lors de l’accident. Frida, elle, est grièvement blessée.  Frida sera alors contrainte de porter durant neuf long mois des corsets en plâtre. C’est alors qu’elle commence à peindre : pour l'aider, ses proches placent un baldaquin au-dessus de son lit avec un miroir pour ciel. Elle peut alors se servir de son reflet comme modèle, ce qui est probablement l'élément déclencheur de cette longue série d'autoportraits (parmi les cent cinquante peintures qu'elle réalise au cours de sa carrière). Elle doit subir de nombreuses interventions chirurgicales qui l'obligent à rester couchée sur un lit d'hôpital.

 

La fin de sa vie

En août 1953, on lui ampute sa jambe droite jusqu’au genou. Cette opération apaise ses souffrances mais la plonge dans une profonde dépression : « On m’a amputé la jambe il y a six mois qui me paraissent une torture séculaire et quelques fois, j’ai presque perdu la tête. J’ai toujours envie de me suicider. Seul Diego m’en empêche, car je m’imagine que je pourrais lui manquer. Il me l’a dit, et je le crois.  Mais jamais de toute ma vie je n’ai souffert davantage. J’attendrai encore un peu… », Journal, février 1954.

Atteinte d’une grave pneumonie, Frida Kahlo meurt dans la nuit du 13 juillet 1954, sept jours après son quarante-septième anniversaire. Les derniers mots de son journal furent « J'espère que la sortie sera joyeuse… et j’espère bien ne jamais revenir… Frida ». Pourtant, en travers de son dernier tableau, peint juste avant de mourir, elle a écrit : « Viva la Vida » (« Vive la Vie »).

Elle est incinérée le 14 juillet comme elle le désirait : « Même dans un cercueil, je ne veux plus jamais rester couchée !». Ses cendres reposent dans la Casa Azul à Coyoacán, sur son lit, dans une urne qui a la forme de son visage.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×